Régurgitations du nourrisson : que faire ?
0
regurgitation bebe

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) du nourrisson sans complications disparaît au bout de quelques mois. En attendant, les régurgitations peuvent être diminuées grâce à quelques gestes simples. Dans certains cas, (si votre enfant ne grossit pas, a des troubles du sommeil…), il faut consulter votre médecin.

Votre bébé régurgite beaucoup : rassurez-vous. Le reflux gastro-œsophagien du nourrisson est un problème fréquent mais temporaire. En effet, les régurgitations s’atténuent puis disparaissent lors de l’acquisition de la station assise puis debout et grâce à la diversification de l’alimentation qui devient plus solide.

Voici quelques conseils à suivre si votre bébé est sujet aux régurgitations :

  • vérifiez que vous ne vous trompez pas dans la préparation des biberons : erreurs dans la reconstitution du lait ou dans la quantité de lait donné ;
  • renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien sur les laits à formule épaissie (laits pré-épaissis). Ils peuvent contribuer à diminuer les régurgitations ;
  • donnez des repas moins abondants et plus fréquents ;
  • faites des pauses lors des tétées pour permettre à votre bébé de faire un rot. Il pourra ainsi mieux évacuer l’air qui distend son estomac et favorise le reflux gastro-œsophagien ;
  • si votre enfant est en âge d’en consommer, proposez-lui des aliments solides ou ajoutez des céréales dans son lait. Demandez conseil à votre pédiatre ou à votre médecin ;
  • essayez de ne pas coucher votre bébé immédiatement après la prise du biberon ;
  • lorsque vous le mettez dans son lit, couchez-le sur le dos. Il n’est plus recommandé d’incliner le lit de votre enfant en surélevant la tête du lit, cela ne diminue pas les régurgitations ;
  • dans la journée, évitez de laisser votre bébé assis dans un siège-relax (transat) ou un siège-auto, cette position qui comprime l’estomac aggrave le reflux ;
  • ne soumettez pas votre enfant au tabagisme passif : cela favorise le relâchement du cardia (jonction de l’œsophage et de l’estomac) et, donc, la survenue d’un reflux gastro-œsophagien.

En savoir plus

Leave a Comment

Your email address will not be published.

TOP